Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'époux amoureux

Ce matin, mon époux est parti trop tôt pour que je l'entende. A pas feutrés pour ne pas me réveiller, il s’en est allé. Il faisait encore nuit et je ne l'ai pas vu. Il est parti et je ne l'ai pas su. Sans un baiser, il s'en est allé. A marché avec moult précautions, jusque dans la cuisine, à l'autre bout de la maison. L'eau de la douche a coulé sur l'homme encore ensommeillé. La bouilloire s'est alors mise à chanter, le rasoir à ronronner. Peu à peu, les vapeurs de la nuit se sont dissipées. Dehors, le soleil a pointé, les premières voitures sont passées dans la rue encore silencieuse. Dans la cuisine, le murmure de la radio, le cliquetis de la cuillère sur le bol, l'odeur du pain grillé ont rassuré l'homme maintenant réveillé. Le temps a glissé sur lui, l'a enrobé de sa douceur, imprégné de son odeur de matin neuf et projeté dans la fraîche journée qui venait de naître. Alors, tout à coup, il a repoussé la chaise qui le retenait, embrassé la maison d'un dernier regard, et veste et chaussures enfilées, il a marché, dans la rue qui s'animait, vers la gare déjà encombrée. Homme amoureux et prévenant, le cœur abandonné dans le lit parfumé.

Peu à peu, au rythme de son pas, il a oublié - j'en suis certaine - l'épouse délaissée dans la maison ouverte au soleil. Le bruit de la ville qui le pénétrait, la présence des femmes parfumées, les yeux encore flous des rêves de la nuit, réveillaient son envie de vivre. Il se sentait bien dans la journée commençante. Et moi, pendant tout ce temps, je dormais, sereine et inconsciente, au fond de la chambre chaude.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Eve

Être l'Orpailleur qui cherche l'or sans certitude de le trouver...
Voir le profil de Eve sur le portail Overblog

Commenter cet article

Anne-Laure 15/04/2015 21:10

J'aime beaucoup...