Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mourir de chaleur

 

Chaude la terre

Sous un inexorable soleil de plomb,

Chaude la terre,

Véritable chaudron

Où tout brûle,

Se consume,

Chaude la terre

Quand sur les routes luisantes,

A la réverbération aveuglante,

Coule le goudron noir

Du matin jusqu’au soir,

Chaude la terre,

Liquéfiée,

Desséchée,

Où les déshérités meurent déshydratés,

Les nantis, à l’abri, demeurent dissimulés.

 

Brûle la terre,

Craquelée,

Surchauffée,

Quand, à l’heure de midi,

Sont étouffés les bruits,

Quand les nuages porteurs de pluie

S’éloignent en catimini.

Meure la terre,

De désespoir, consumée,

Pauvre terre,

Trop souvent maltraitée,

Pour toujours dépouillée.

Vive la terre

Dans son linceul bruni,

Malheureuse terre

A l’écorce vieillie.

Mourir

Sur la terre glacée de la froide lumière lunaire,

Mourir

Sur la terre brûlée par le feu de l’astre solaire.

Mourir sur la terre

Inhospitalière.

Vivre et aimer

Sur cette terre

Familière

Et méprisée.

 

Chaude la terre

Sous un  inexorable soleil de plomb !

 

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Eve

Être l'Orpailleur qui cherche l'or sans certitude de le trouver...
Voir le profil de Eve sur le portail Overblog

Commenter cet article