Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Toussaint

Toussaint frileuse, Toussaint pluvieuse

Les bras encombrés de cinéraires et de chrysanthèmes violets ou mordorés, ils marchent, l'allure compassée, le regard trouble de ceux qui ont trop pleuré. Aujourd'hui, ils sont en visite dans le monde vide de l'absence. Ils avancent, comptant les cailloux du chemin, le parapluie ouvert devant eux. Il fait froid, le vent les pousse. Ils ne voient personne. Seules les attendent les tombes uniformes et grises, luisantes sous la bourrasque. Un coup d'oeil alentour. Une herbe folle qu'on maîtrise, un vase que l'on redresse, une pensée pour celui qui est parti. Un signe de croix, il fait si froid. On s'engouffre dans les voitures.
Tout est sombre. la nuit tombe.





















Toussaint lumière

Depuis des semaines, on se prépare. On nettoie, on repeint, on scelle et rejointoie. Bientôt on les retrouvera comme chaque année. On passera un moment avec eux illuminé comme pour un anniversaire. On amènera le repas, on allumera les bougies. Blanches ou rouges, comme autant de lumières dans la nuit, de souvenirs partagés et de pensées échangées. Encore une fois, on se racontera des histoires. On invitera la famille, les amis. Ce sera la fête. On sera bien.
C'est un jour de grande affluence. Une atmosphère de kermesse rôde à l'entrée. Les familles se pressent dans la rue qui monte. S'arrêtent pour acheter un bouquet de fleurs rouges, blanches, jaunes et prendre des boissons, des sorbets coco, des glaces à l'eau, des beignets, sandwiches ou bokits. Il est bientôt l'heure de manger et, eux,  nous attendent pour le repas du soir.
On allume les bougies. On se retrouve. On se souvient. On vit avec ceux qui habitent les tombeaux carrelés comme des maisons, ceux qui parlent aux conques de lambis disposées sur la terre, le regard tourné vers la lueur tremblotante des dizaines de bougies. On est là, ensemble. C'est bien.
On raconte le repas familial, des histoires de pêche ou de voisinage. Tout cela dans la lumière du jour, le reflet argenté du soleil sur la  mer en fin d'après-midi,  les bruits du soir une fois la nuit tombée.
C'est la Toussaint aux Antilles. Riante et chaleureuse.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Eve

Être l'Orpailleur qui cherche l'or sans certitude de le trouver...
Voir le profil de Eve sur le portail Overblog

Commenter cet article

Anne-Laure et Hubert 05/11/2008 21:59

C'est un peu comme je me l'imaginais, on s'y croirait presque ! Il ne reste qu'à fermer les yeux, à entendre le bruit de la mer au loin, et à sentir les odeurs d'encens, dansantes... Hubert

Moi je trouve plus prosaïquement que la mise en page est très agréable et attractive. Les photos sont bien choisies. on finira de lire tous les textes à tête reposée, le nez débouché
Bisous Anne-Laure