Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rapport de forces

Une approche qui me convient ! Celle de Olivier Dyens, spécialiste des nouvelles technologies, dans un article de Sciences et Avenir, à propos du livre et du web.

"Le livre doit être transporté physiquement, passer de main en main. Il tisse de ce fait un rapport fort différent avec le lecteur. L'écrit agit comme une force centripète : nous plongeons dedans et nous isolons le temps de la lecture. Tandis que l'hyperlien, qui constitue la base du web, est par principe la promesse qu'à un autre endroit, une autre information plus alléchante nous attend. Ce clin d'oeil permanent pour aller voir ailleurs agit comme une force centrifuge. Elle nous propulse sans cesse vers d'autres sujets, ce qui ne nous permet pas d'assimiler l'information."

... "Le livre est indestructible, sauf par le feu... Le livre est transportable et peut être lu aussi bien sur une île déserte qu'au milieu de la foule. Enfin, il offre un lien tactile, faisant de la lecture un expérience sensuelle. "
"Il faut que le langage utilisé par le web fonde sa propre lecture du monde."

 De la différence entre force centripète et force centrifuge.
Comme l'ont déjà évoqué certains :
-  Famille d'autistes ! Le nez toujours plongé dans un livre, on peut vous parler, vous ne répondez jamais. Vous êtes en dehors du monde. Vous ne nous laissez pas pénétrer le votre.
- Mais c'est si bon d'être seul et de se créer son propre univers.

Parfois, d'un clic à un autre, sauter d'une page à une plage, d'une information à une proposition, toujours vers autre chose et un ailleurs, insatisfait de ce que l'on a, en quête de ce que l'on n'a pas. Véritables boulimiques de la consommation.
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Eve

Être l'Orpailleur qui cherche l'or sans certitude de le trouver...
Voir le profil de Eve sur le portail Overblog

Commenter cet article