Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un tunnel sous les tropiques


Comment écrire, parler, rire quand tout est arrêté autour de soi ?

Plus rien ne bouge, la terre a cessé de tourner, le monde de travailler.
Plutôt pleurer, crier, hurler. Se révolter. Comment accepter une mort programmée ?

Seul, le vent, vent de Carême,
   qui affole et dessèche,
   souffle et emporte le moindre soupçon de raison,
essuie les larmes, gifle et frappe.
Le vent qui converse avec le soleil et la pluie.

Le vent, faiseur d'histoires, le soir, se taira,
   afin de laisser chanter, sourire.
   Laisser vivre.
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Eve

Être l'Orpailleur qui cherche l'or sans certitude de le trouver...
Voir le profil de Eve sur le portail Overblog

Commenter cet article
A
aaaaaaaaaaaaahhhhhhhhh bon sang mais c'est bien sûr !!!!!!!!
Répondre
A
je sais que je ne suis pas toujours très vive d'esprit le soir après l'école mais peux-tu m'expliquer pourquoi un tunnel sous les tropiques ? bisous
Anne-Laure
Répondre
E

Parfois, il fait si sombre sous le soleil, qu'on se demande si on reverra la lumière !
Ou encore...
Trop de lumière aveugle !