Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Brouillard


Un homme, une femme

L’un derrière l’autre, tête baissée, l’œil hagard, ils marchent. C’est à peine si on les distingue. Ils n’entendent ni les  clameurs, ni les cris, ils avancent le regard rentré dans leurs pensées.

De l’autre côté, tout près, chemises rouges et gilets pare-balles s’affrontent, bâtons contre matraques. Ils se pressent, luttent, étouffés et écrasés. Cris et clameurs dans les vapeurs des gaz lacrymogènes. Bleu contre rouge. Bleu et rouge mêlés.

 

Un homme, une femme dans le brouillard. C’est à peine s’ils voient le chemin. A leurs oreilles sifflent les rafales, tourbillonne le nuage. Ils suffoquent dans la fumée de l’incendie. Mégot, éclat de verre dans le soleil, il suffit d’une étincelle pour embraser l’île balayée par le vent, désertée par la pluie. Une étincelle pour qu’explose la violence qu’elle retient et qui la libèrera.

 

Un homme une femme, seuls, dans le brouillard.

Un homme, une femme sans espoir.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Eve

Être l'Orpailleur qui cherche l'or sans certitude de le trouver...
Voir le profil de Eve sur le portail Overblog

Commenter cet article

hubert W 22/02/2009 13:57

une étincelle ...d'espoir attendu !
j'aime beaucoup...

guille 20/02/2009 09:59

La saison des cyclones est pourtant passée, mais celui-là qui commence à balayer les îles sera beaucoup plus dévastateur que les autres. Exceptionnellement, on ne lui donnera pas de nom, il en a tellement, l'alphabet entier n'y suffirait pas.
Si espoir il y a, osons penser que la reconstruction après les ravages ne sera pas que matérielle.
très joli texte, très touchant.