Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Friselis des vagues

 

Petits maux et grands bonheurs

Premier mai et petits malheurs

Etre à côté de celui qu’on aime mais se sentir abandonnée.

Etre présente sans être vue, être là sans être regardée.

Etre l’objet réconfortant,

Au regard vigilant.


Premier mai sous le signe de la rigueur.

Premier mai, gageure d’années meilleures.

Premier mai des espoirs enfuis

Première fête de l’oubli.

Et,

La mer.  Bleue, verte.  A perte de vue.

Le ressac. La vague qui roule sur le rivage,

Berce, endort. S’est tue.

Le cri des mouettes qui appellent

Les mâts qui se dressent, scandent le paysage,

Moteurs, voix qui s’interpellent,

Eternel balancement

Qui calme et angoisse en même temps.

La mer ….

Une ombre, une menace,

Ecume des jours qui passent,

Lueur tremblante dans le soir,

Comme une promesse d’espoir.


Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Eve

Être l'Orpailleur qui cherche l'or sans certitude de le trouver...
Voir le profil de Eve sur le portail Overblog

Commenter cet article