Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Morosité

 

Pourquoi cet air sombre aujourd'hui ? Je ne sais pas, je ne sais plus.


Suis-je atteinte d'insatisfaction chronique, d'un mal de vivre latent après le froid polaire et la grisaille réfrigérante ? Ou, alors, est-ce la peur de l'écrivain face à la page blanche ? Peut-être, je ne sais pas, je ne sais plus.


Quelle force me pousse à m'installer devant mon ordinateur plutôt que de prendre le temps de vivre et me sentir en vacances ? Angoisse.


Pourquoi posséder ainsi la conscience de mon impuissance à dominer ma vie, la conscience des contradictions m'empêchant d'avancer. Contradictions inhérentes à chacun. Angoisse.


Mon amour pour la campagne et la nature. Le calme et la beauté à l'état brut des vallonnements, des bois ; l'ordonnancement des vignes et le caractère des villages calcaires ; les vieilles pierres et le patrimoine culturel.


Mon goût pour le spectacle de la ville, la déambulation dans les rues au milieu des touristes et des gens affairés, la population les jours de marché. Maraîchers à la langue chantante, ménagères pressées, badauds en déambulation. Sentir la ville, sans raison particulière, une ville faite à l'image de ses habitants.


Mon amour pour la douceur du climat, la lumière et le soleil. Ma détestation du froid et de la pluie. Du vent qui ravage tout, qui hurle et s'insinue dans les moindres interstices, sous les vêtements et glace jusqu'aux os.


Partagée entre ce que j'aime et ce que je déteste, entre mon goût de la solitude et l'agitation du monde, je suis l'insatisfaction même. J'attends que s'offrent à moi des jours meilleurs. J'attends de trouver en moi le goût de vivre. Angoisse.


Je me sens seule et ne désire pas partager ma solitude.

Quand donc quitterai-je  cet air sombre ? Je ne le sais pas encore…

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Eve

Être l'Orpailleur qui cherche l'or sans certitude de le trouver...
Voir le profil de Eve sur le portail Overblog

Commenter cet article

Anne-Laure 28/05/2013 21:16

J'aime ; je m'y retrouve aussi