Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Temps chaud

J’aime

Le souffle brûlant de l’été sur les vignes, les collines jaunies,

La vibration de la brume dans les lointains imprécis,

La vapeur d’eau qui s’échappe de la route sinueuse,


J’aime

Le caquètement indiscret des perdrix

Qui palabrent sur le muret de la terrasse,

Quand alentour tout est endormi.


J’aime

La stridulation des grillons et des cigales au plus chaud du jour,

Les maisons qui se ferment, écrasées de soleil,

Les siestes dans la pénombre, au rythme des pales du ventilateur,


J’aime

La vie au ralenti des après-midis oisifs,

Les bruits étouffés, les voix assourdies derrière les murs,

Puis, la fraîcheur et l’animation quand vient le soir.

Le miroitement du soleil sur l’eau et la pureté des ciels piquetés d’étoiles,

La table dressée sur la terrasse, les salades et grillades, les tartes aux fruits,

Le vin de la propriété et  les fromages de pays.


J’aime

Ce goût de vacances que l’on attend avec impatience,

Que l’on voudrait saisir à pleines dents

Mais qui s’évapore à peine touché,

Qui disparaît à peine goûté.

Ce goût comme une illusion,

Un rêve à peine  esquissé

Qui s’envole à peine éveillé.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Eve

Être l'Orpailleur qui cherche l'or sans certitude de le trouver...
Voir le profil de Eve sur le portail Overblog

Commenter cet article

Anne-Laure 10/09/2012 22:02

bizarrement cela me fait aussi penser aux balades vers les pruniers et les sacs à dos, au retour, très lourds et tâchés de bleu/violet...allez savoir pourquoi ?