Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quand Hubert rencontre Hubert

Ou le Serpent qui se mord la queue

Comment parler de vies que l’on n’a pas connues ou dont on ne se souvient plus. Pourquoi parler de ce que l’on ne connaît pas, direz-vous ? Par goût du mystère, des dissemblances, des concordances. Pour tenter d’approcher le beau, le grand, l’avant, l’après.

Je voudrais vivre sept vies de chats, magiques, enfouies dans des mondes inconnus. Vies « en forme de poire », calebasses emplies de sons mystérieux.

Parfois, elles seraient à l’image des saisons, des jours et des nuits, en noir, en blanc, cycle qui porte en lui son début et sa fin, se répète en distillant ses poussières de mort. Alors, je m’enroulerais et rentrerais dans ma coquille.

Parfois, elles seraient droites, fils d’Ariane interminables qui, un jour, émergeraient dans la lumière.

Elles  seraient mes vies et je les aimerais.

Je parlerais de toutes ces vies qui foisonnent autour de moi, me possèdent. Je me les approprierais.

 

Alors,

Elles seront mes goûts, mes envies. Mes passions, mes espoirs.

Elles seront moi.  Je serai unique et changeante.

Images de mon humeur, des couleurs du temps, de la vibration de l’air.

Dans des directions différentes, des espaces inconnus, j’irai.

 

Je ne veux pas être le serpent qui se mord la queue. 
Retour à l'accueil
Partager cette page
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Eve

Être l'Orpailleur qui cherche l'or sans certitude de le trouver...
Voir le profil de Eve sur le portail Overblog